L’Art du chantier à la cité de l’Architecture

Publié le 26 novembre 2018 dans Événements

Vous allez penser ; Elle passe la moitié de son temps sur les chantiers… et pendant ses temps de loisirs, elle va voir une exposition sur le chantier ! Mais c’est comme un chercheur qui lirait un magasine scientifique le week-end ! Quand on est passionné, on ne compte pas !

La conception, la recherche des idées, les propositions de matériaux sont essentiels, c’est une certitude… mais bien gérer, coordonner un chantier, suivre des travaux ne l’est pas moins. Ceux qui ont fait des travaux chez eux, le savent bien !

Bref, je ne suis pas sûr que vous allez tous et toutes courir voir cette exposition. Il n’y avait d’ailleurs pas foule, ce qui est plutôt agréable et change de certaines grandes expositions médiatiques…

Donc, je vais vous présenter quelques images qui ont retenues mon attention pour diverses raisons.

Et pour commencer sur l’Art du chantier, je vous invite à découvrir une oeuvre datant de 1760 d’un auteur inconnu. C’est la première oeuvre que l’on découvre en visitant l’exposition…

Heureusement, ce n’est plus ainsi… En tout cas, cela ne se passe pas comme cela sur mes chantiers… Sur les autres, je ne sais pas…

 

Qui est ce personnage ? Un juge ? un avocat ? Et non, un architecte qui dirige son chantier !

 

Dans les années 1800, un architecte anglais, John Soane, faisait réaliser par ses élèves des dessins pendant l’avancement des travaux de ses chantiers… Pour lui, cela présentait l’avantage de leur apprendre à « dessiner, composer et construire » tout en même temps ! Quelle bonne idée ! Ne devrait-on pas reprendre l’idée aujourd’hui dans les écoles ? A l’heure de l’informatique, rares sont les élèves qui savent très vite et très bien faire un beau croquis perspectif… Mais c’est une autre histoire !

Voici ce que cela pouvait donner…

 

Autre période, plus près de nous, avec cette gravure ; « peintre en bâtiments, badigeonneur »… La sécurité des ouvriers n’étaient pas la préoccupation principale !

 

Pour le plaisir des yeux, un tableau de Fernand Léger. Pas de commentaire…

 

Encore de nos jours, on voit très peu de femmes sur les chantiers… Je ne suis pas spécialement féministe, et je pense que la parité n’est pas obligatoire systématiquement. Les travaux demandent de la force… On se salit beaucoup… Bref, je pense que certains métiers sont moins évidents pour les femmes que pour les hommes.

Peut-être cela évoluera t-il avec le temps, mais il me semble qu’on en est loin – en tout cas sur les chantiers !

Vers 1914, Juliette Caron était la première et la seule femme charpentier. C’était si extraordinaire, qu’ils firent alors 6 cartes postales la montrant ! Evidement, à cette période, les hommes manquaient cruellement et les femmes ont été obligées d’exercer des « métiers d’hommes ».

 

Une photo que je trouve assez étonnante ; la visite de Mitterand sur le chantier de la pyramide sur Louvre.

Un peu de mise en scène sûrement…

En tout cas, la prise de vue montrant Leoh Ming Pei* (la personne avec le casque rouge) en plein milieu du verre que regarde attentivement les autres personnages est assez drôle. Je ne peux résister à la tentation de vous la montrer !

*Leoh Ming Pei est l’architecte de la pyramide du Louvre

 

Ceux qui me suivent savent que j’aime beaucoup l’oeuvre de Le Corbusier… Je me suis donc arrêtée sur ces images montrant Le Corbusier lors d’une visite de chantier. Là c’est sûr, il savait se mettre en scène. On peut d’ailleurs voir dans l’exposition, un film montrant Le Corbusier tout étonné de voir un quidam sur son chantier interdit au public  et finalement, il le lui fait visiter. Et du coup, l’air de rien, il nous le fait visiter aussi.

L’art de la communication !

 

Ne m’en voulez pas, mais je terminerai sur un évènement un peu triste ; la démolition des Halles de Paris de l’architecte Victor Baltard (qui a aussi construit l’église de Saint Augustin toujours debout). Les photos sont frappantes.

J’espère que ma petite sélection des images tirées de l’exposition « l’Art du chantier – construire et démolir du 16ème au 21ème siècle » vous aura intéressée. C’est à la cité de l’Architecture et du Patrimoine jusqu’au 11 mars 2019.

Si le coeur vous en dit…