Moderne Maharajah au musée des Arts Déco

Publié le 7 janvier 2020 dans J'aime

Si vous aimez l’architecture et le design des années 30, cette exposition est pour vous ! Mais attention, il ne reste que quelques jours pour aller la voir…

Imaginez un jeune homme née en 1908, destiné à succéder à son père le Maharajah d’Indore* issu de la dynastie Holkar, envoyé en Angleterre pour ses études… Cela donne un savant mélange entre ses racines traditionnelles et la modernité européenne ! A noter qu’à cette époque, les Holkar préservaient leur titre de maharajah, mais la souveraineté militaire et politique était aux mains du gouvernement britannique** !

Mais revenons à ce jeune homme ; en 1924, il épouse Sanyogita Bai Holkar, alors âgée de 9 ans ! Elle eu elle aussi une éducation en Angleterre (chose très rare pour l’époque !). Il devient Yeshwant Rao Holkar II, Maharajah d’Indore en 1930. Lui et son épouse font de nombreux séjours en Europe, ils fréquentent Henri-Pierre Roché, Jacques Doucet… et l’architecte allemand Eckart Muthesius, fils de l’architecte Hermann Muthesius qui fut l’un des promoteurs du mouvement Arts & Crafts britannique et un théoricien de l’architecture moderne.

Le couple royale commande alors un palais à l’architecture « moderniste » à Eckart Muthesius. Celui-ci le meublera en grande partie puis deviendra l’architecte officiel d’Indore. Il réalisera d’autres projets pour le Maharajah, dont plusieurs seront réalisés, mais beaucoup ne verront pas le jour …

Lors de nombreux séjours en Europe, le Maharajah et la Maharani choisissent des meubles et objets d’Art d’avant-garde, se font photographier par Man Ray, peindre par Bernard Boutet de Monvel… C’est ainsi qu’ils se constituent une véritable collection ; des meubles d’Eileen Gray côtoient des meubles de Louis Sognot et Charlotte Alix ou encore de Charlotte Perriand, Le Corbusier et Pierre Jeanneret ou les tapis d’Ivan Da Silva Bruhns qu’ils font venir par bateaux.

L’exposition présente nombre de ces meubles, des films et des photos d’époque nous font rentrer dans l’intimité de ce couple, ils montrent également bien l’ambiance de cet étonnant palais au singulier contraste avec l’architecture traditionnelle du palais historique !

Petit bémol, rien n’est dit sur la suite de l’histoire… J’ai donc fait ma petite enquête : Le Maharajah est décédé en 1961, les meubles et objets ont été mis aux enchères en 1980 et le palais est devenu… un bâtiment administratif !

*Indore ; la plus grande ville du Madhya Pradesh, région de l’Inde actuelle

** Les Maharajahs sont devenus progressivement, et généralement sereinement, vassaux des Anglais. Les Britanniques auraient pu prendre le contrôle direct des Etats des Maharajahs en supprimant la fonction de ces princes, mais ils voulaient la paix et respectaient l’ordre établi à l’époque. Ils savaient aussi que les populations étaient très attachées à leurs souverains.

Le maharajah et son épouse photographiés par Man Ray.
Une des tenues de cérémonie officielle de la Maharani d'Indore.
Les ouvriers travaillant à la construction du palais.
2 images du Palais ! En haut, le palais tel qu'il a été réalisé, avec des toits en pente à cause à de la saison des pluies ! En bas, une photo montage réalisé par l'architecte pour sa promotion !!!
Le mobilier extrêmement moderne pour l'époque... et pour le pays !Quelques uns des meubles choisis par le Maharajah et sa jeune épouse.Magnifique service au design élégant et raffiné bien que très moderne.La maquette d'un des projets de Eckart Muthesius pour le prince, non réalisé.