Qu’est-ce que l’architecture d’intérieur ?

Les missions de l’architecte d’intérieur

L’architecte d’intérieur se charge de l’aménagement intérieur complet d’un bâtiment neuf ou existant, qu’il s’agisse de logements, de locaux professionnels ou d’espaces destinés à accueillir le public. C’est le cas, par exemple, de Flora Auvray Architecture d’intérieur à Paris.

L’architecte d’intérieur conçoit toute l’organisation intérieure d’un bâtiment et propose des solutions d’aménagement qui répondent à la vocation des espaces, aux besoins du client et aux éventuelles contraintes techniques, tout en tenant compte du budget du client. Il organise le chantier, définit le planning et coordonne les différents corps des métiers qui exécutent les travaux. [ lien vers page fille : Les différentes étapes d’un projet d’architecture d’intérieur ] Durant toute la durée du chantier, il représente les intérêts de son client et, à ce titre, il vérifie la conformité des travaux avec le projet initial.

L’architecte d’intérieur apporte une garantie décennale aux travaux effectués

Aspect très important, l’architecte d’intérieur a les compétences et les assurances indispensables au bénéfice d’une garantie décennale sur tous les travaux effectués. À ce titre, il a le droit de modifier la structure d’un bâtiment.
L’architecte d’intérieur se différencie ainsi fondamentalement du décorateur qui, lui, travaille uniquement sur les couleurs, le mobilier, les rideaux, les matériaux, mais n’a, en aucun cas, le droit de modifier des éléments qui constituent la structure porteuse du bâtiment : murs, planchers, toiture…
Dans le cas d’une rénovation lourde ou de la restructuration complète d’un espace, il est ainsi fortement recommandé de faire appel à un(e) architecte d’intérieur.

L’architecture d’intérieur, un métier plus technique qu’il n’y paraît

Le métier d’architecte d’intérieur requiert 5 années d’études au minimum. C’est une profession très technique qui implique de lourdes responsabilités.
Cependant, comme l’architecture d’intérieur n’est pas un métier réglementé, il existe malheureusement des décorateurs et des agenceurs, voire des entreprises générales, qui se disent architectes d’intérieur alors qu’ils n’ont pas les assurances réglementaires, indispensables à la sécurité de leurs clients. Il est très risqué de faire appel à ce type d’entreprise dans le cas d’un projet qui transforme radicalement un espace intérieur. Mieux vaut faire appel à un architecte d’intérieur membre du Conseil Français des Architectes d’intérieur (CFAI).

L’architecte d’intérieur intervient dans le neuf et la rénovation

L’architecte d’intérieur n’a pas pour seule vocation de transformer, restructurer ou réaménager un espace existant. Il travaille aussi sur des constructions neuves, dès la genèse des projets, en collaboration avec les architectes chargés de leur conception globale.
Parfois, dans les constructions neuves, l’architecture d’intérieur se révèle le « parent pauvre » de l’architecture, le travail de l’architecte étant alourdi par de nombreuses contraintes administratives, financières, réglementaires… Cependant, l’intérieur d’un bâtiment doit être pensé aussi rigoureusement que l’extérieur, car les conséquences de la distribution de l’espace et des aménagements se révèlent fondamentales pour le confort de vie ou d’utilisation des habitants ou usagers futurs.
C’est ainsi que, dans le cas de l’agrandissement d’une maison, par exemple, il est préférable que l’intérieur de l’extension envisagée soit imaginé en amont, avant que soit pensée l’enveloppe externe.

Un champ d’intervention variable selon les projets

Dans le cas de la rénovation d’une maison, d’un appartement ou de bureaux existants, l’architecte d’intérieur est généralement seul à exercer le rôle de chef d’orchestre : il dialogue directement avec le client final. Son niveau d’implication et d’autonomie peut être, cependant, très élevé également dans un projet de construction neuve, selon l’architecte avec qui il travaille.
Le périmètre d’action de l’architecte d’intérieur varie ainsi d’un projet à l’autre, ce qui fait de son activité un métier aussi riche que passionnant.

À lire aussi :
L’architecture : bien plus qu’un métier
L’architecture à Paris : les mille visages d’une ville