Mon travail commence par le dessin…

Publié le 22 février 2017 dans J'aime

Tout travail d’architecte ou d’architecte d’intérieur commence par le dessin… Sans lui, pas de projet. Il permet de présenter ses idées aux clients, aux entrepreneurs, de donner des consignes précises.

Je pense que l’ordinateur – cependant incontournable – guide la conception… et que rien ne remplace la main de l’homme (ou de la femme !).

Du coup, même à l’heure du tout informatique, je préfère toujours commencer par des esquisses à la main. J’aime dérouler le calque et crayonner jusqu’à trouver l’idée ou les idées qui me donneront satisfaction. C’est sûrement la partie de mon travail que je préfère. Je ne me contente pas des premières solutions, je recommence et recommence ce travail de recherche qui me passionne. Je fais plusieurs esquisses à la main, des croquis perspectifs qui permettent de visualiser les détails… Cette phase est prépondérante car c’est de là que le projet d’aménagement va être définit dans ses grandes lignes.

« Faire glisser un feutre sur un calque est un bonheur d’architecte. La main cherche les idées en même temps que la tête.» Jean-Michel Wilmotte

Les premières idées prennent formes

 

Après les recherches au crayons, les esquisses à main levée

 

Les perspectives informatiques très poussées peuvent être superbes, mais cela demande beaucoup de temps et elles coutent chers. Elles sont aussi parfois un peu « froide », elle peuvent manquer de vie… Je reste là aussi toujours adepte du crayon. En peu de temps, on peut faire une perspective à la main… Un feutre, des crayons de couleur… et un espace prend vie.

Exemple de croquis perspectif en couleur