Epidémie du Covid-19 ; Qu’est-ce que cela change sur les chantiers ?

Publié le 11 mai 2020 dans Projets en cours

L’épidémie du Coronavirus Covid-19 nous a tous surpris, déstabilisés ; les chantiers se sont arrêtés net, nous avons été confinés, nos vies ont changé du tout au tout… Nous avons dû, pour la plupart d’entre nous, travailler de la maison, faire travailler les enfants, gérer l’intendance (aller moins souvent faire des courses, faire plus de repas, de rangements, aider des personnes vulnérables…). Bref se réorganiser. Nous l’avons tous vécu différemment, plus ou moins bien en fonction des conditions.

Après la sidération, plusieurs chantiers ont repris. Ce fut le cas de certains des chantiers suivis par l’agence. Cela nous a conduit, mes clients, les entrepreneurs et moi-même à prendre les choses autrement.

Pendant cette période de confinement, nous avons mis en place des protocoles, pris des habitudes qu’il nous faudra continuer pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Ce sont de nouvelles consignes, de nouvelles façons de travailler qu’ils nous faut assimiler, améliorer encore…

Tout est moins aisé, tout prend plus de temps… mais c’est ce qu’il nous faut accepter pour préserver la santé de tous ! Moins de réunions, moins de discussions, moins de temps de déplacement… Il faut aller à l’essentiel !

Perte de temps / gain de temps ? L’avenir nous le dira…

Maintenant, j’impose qu’une seule entreprise travaille sur un chantier. Dans certains cas, si le local où l’on intervient est très grand, que les ouvriers peuvent travailler dans des pièces éloignées, deux entreprises peuvent éventuellement travailler en même temps. Cela demande de la concertation…

Une attestation signée du Maître d’ouvrage et contresignée par l’entrepreneur devant intervenir sur le chantier rappelle les consignes sanitaires à respecter afin que tout le monde s’engage.

La passation des clés est parfois un souci. La coordination est plus compliquée. Les réunions de chantier à 6, 8, 10 personnes sont exclues… Les réunions inévitables ne seront plus qu’à 2 ou 3, avec les masques sur le nez et en respectant la distanciation.

J’ai pu constater que visiter un chantier en « visio » avec un artisan pour régler des problèmes immédiatement pouvait très bien fonctionner ! Nous avons heureusement beaucoup de moyens pour communiquer donc les chantiers peuvent avancer malgré tout et contre vent et marée !

N’oublions cependant pas que le numérique consomme 10 à 15 % de l’électricité mondiale !

Ci-dessous les préconisations (réalisées par l’OPPBTP et tirées de leur guide très utile) sont affichées sur les chantiers. Il s’agit d’un rappel indispensable car même si le déconfinement est là, la vigilance est plus que jamais de mise !